Contact | Membres connexion | Nederlands

Les patients dont le médecin de famille a connaissance des médecines complémenaires ont moins de frais et vivent plus longtemps

27 juillet 2011


L’étude "Les patients dont le médecin de famille a connaissance des médecines complémenaires ont moins de frais et vivent plus longtemps" ("Patiënten wiens huisarts bijkomend kennis heeft van complementaire geneeswijzen, hebben lagere kosten en leven langer") de Peter Kooreman et Erik W. Baars vient d’être publiée dans le Revue européenne de l’économie de la santé ("Europees Tijdschrift van Gezondheidseconomie")

Libre à vous de télécharger cette etude: http://www.springerlink.com/content/j045w2v427006670/

Abstrait.

Context :
Quant aux thérapies complémentaires, tant l’expérience clinique que diverses études empiriques suggèrent le rapport favorable entre les coûts et le bénéfice. Nonobstant ce fait, bien trop longtemps, les économes de la santé ont négligé les médecines complémentaires en tant qu’objet de recherche.

Objectif :
Une analyse du rapport entre les coûts et le bénéfice de la médecine complémentaire en comparaison avec la médecine conventionnelle.

Méthode:
L’on s’est servi des données d’un assureur néerlandais qui a collecté les données de 150.000 assurés concernant les frais de santé (soins en médecine générale, soins à l’hôpital, soins pharmaceutiques et soins paramédicaux), concernant la date de naissance et de décès, le sexe et le code postal en 6 chiffres, et ce pour les années de 2006 à 2009. Furent comparées les données de 1913 médecins généralistes conventionnels et les données de 79 médecins généralistes lesquels bénéficient d’une formation complémentaire en acuponcture (25), en homéopathie (28), ou en médecine anthroposophique (26).

Résultats :
Les patients d’un médecin généraliste bénéficiant d’une formation complémentaire en homéopathie, en acuponcture ou en médecine anthroposophique, ont moins de frais de santé et présentent un taux de mortalité inférieur. Il s’agit d’un gain pouvant atteindre 30%, ceci en fonction du groupe d’âge et du type de médecine complémentaire. La diminution des frais est le résultat d’un nombre inférieur d’hospitalisations et d’un nombre inférieur de prescriptions de médicaments conventionnels.

Discussion:
La diminution des frais et la vie plus longue ne sont pas à imputer aux différences socio-économiques car ces résultats ont été obtenus après l’exclusion de toute sorte de faits tels que, par exemple, la vie dans un quartier donné. Sont à retenir comme explication possible : la sélection (les gens qui n’ont pas fort envie d’interventions médicales seront plus tentés de choisir les médecines complémentaires) et une meilleure pratique médicale (moins d’acharnement thérapeutique, plus de prévention que de soins curatives) dans le chef des médecins généralistes ayant connaissance des médecines complémentaires. Il faudrait plus d’études contrôlées : des études semblables; des recherches basées sur plus de données complexes ; des études du rapport entre les coûts et le bénéfice en matière des médecines complémentaires en tenant compte des catégories diagnosti

Commentaires de l'UNIO

Le Centre d’Expertise n’estime pas utile qu’il y ait encore de la recherche en matière de la médecine homéopathique.  Des études telles que l’étude de Kooreman et de Baars prouvent le contraire.  Les représentants de l’U.H.B. dans la chambre visée à la loi dite COLLA vont faire état de cette étude.  Ainsi, ils souligneront l’absolue nécessité de la recherche.  Dans ce contexte, nous citons à titre d’exemple l’analyse du profil spécifique de nos membres tel qu’il s’établit sur base des données de l’INAMI.

Aidez-nous à faire un pas pour la recherche en homéopathie en faisant une donation. Cliquez ici pour plus d'informations!

Recherche
Unio Homeopathica Recherche

26 août 2018

Nous sommes très heureux d'annoncer la dernière publication DYNHOM dans la...

19 mai 2017

Colloque DynHom 2017 : présentations (PowerPoint & PDF) et Vidéo


Nouvelles
Unio Homeopathica Nouvelles

16 décembre 2018

Les utilisateurs de médicaments homéopathiques ne peuvent plus se taire face...

15 décembre 2018

Un récent sondage d'opinion montre un soutien massif à l'homéopathie,...

19 novembre 2018

Communiqué de presse de Pro Homeopathia par rapport aux attaques contre...