Contact | Membres connexion |

Remboursement en Belgique

La plupart des mutualités remboursent partiellement les médicaments homéopathiques pour leur membres affiliés qui ont une assurance complémentaire.

Les mutualités neutres paient aussi un supplément pour une consultation effectuée par un médecin homéopathe reconnu.

La fédération nationale des mutualités chrétiennes : 20% sur le prix d'une liste limitée de remèdes homéopathiques et seulement s'ils sont prescrits par un médecin.Le remboursement est limité à 75,00 euros par an; via un formulaire de demande particulier

.La fédération nationale des mutualités socialistes : 20 % sur le prix d'une liste limitée de remèdes homéopathiques et seulement s'ils sont prescrits par un médecin. Le remboursement est plafonné à 75,00 euros par an via un formulaire de demande particulier.

La fédération nationale des mutualités libres :  30 % sur le prix des remèdes homéopathiques prescrits + 10 euros pour la première consultation chez le médecin prescripteur. Le remboursement est limité à 75,00 euros par an; via un formulaire de demande particulier.

La fédération des fonds des maladies Neutre : 50 % sur le prix des remèdes homéopathiques prescrits + 10,00 euros pour chaque consultation chez un médecin à concurrence de 6 consultations par an.Le remboursement est limité à 75,00 euros par an; via un formulaire de demande particulier.

Aidez-nous à faire un pas pour la recherche en homéopathie en faisant une donation. Cliquez ici pour plus d'informations!

Recherche
Unio Homeopathica Recherche

21 janvier 2017

DynHom, notre projet de recherche

17 avril 2014

Réaction de la Britisch Homeopathic Association concernant le rapport...

16 avril 2014

Réponse de Homeopathy Research Institute au rapport australien NHMRC...


Nouvelles
Unio Homeopathica Nouvelles

29 mars 2016

Occasion unique pour visiter les locaux du Remedy Bank & Jardin Hortus...

12 janvier 2016

Voici un document de promotion du journal HOMEOPATHY.

12 janvier 2016

Voici un reportage bien fait sur l'homéopathie : on ne sait toujours pas...