Contact | Membres connexion | Nederlands

La Fédération Médicale Homéopathique Belge (1970-...)

Un jour, dans les années soixante, six praticiens homéopathes belges se trouvent réunis à l'issue d'un Congrès du Cercle Homéopathique Français qui venait de se tenir à Paris.
Chacun d'eux a déjà une expérience assez large, l'un un peu plus, l'autre un peu moins, de la thérapeutique préconisée par Hahnemann et ils décident d'unir leurs efforts pour perfectionner leur formation homéopathique.
Ils vont donc se retrouver tous les jeudis, au domicile de chacun d'eux à tour de rôle, sous la direction plus expérimentée du pédiatre H. Leduc. Il leur est possible aussi de bénéficier des notes complémentaires que le docteur E. Plisnier a recueillies, lors d'un stage chez le docteur Schmidt de Genève.
En outre, à ces deux médecins, se joignent le docteur M. Jenaer, le médecin-vétérinaire L. Mousset, le dentiste G. Vincent et le docteur M. Van Brabander. Celui-ci abandonne rapidement la partie car ses collègues ont décidé de pousser à fond la connaissance du Répertoire KENT, alors que lui, premier lieutenant du docteur Caulier, n'a pas été formé avec cette méthode.
Toujours est-il que pendant de nombreuses années, les cinq amis se retrouvent à peu près tous les jeudis et il est évident que leurs connaissances ne font que s'accroître; à tel point que, le docteur Leduc, professeur à l'Ecole Belge d'Homéopathie, fait admettre successivement ses amis Vincent, Jenaer et puis Mousset et Plisnier dans le corps professoral, et finalement tout le groupe contribue activement à l'enseignement de l'Homéopathie en Belgique.
Il faut dire qu'à cette époque, celui-ci connaît bien de difficultés, surtout depuis que la « Domus medicorum », où se donnaient les cours, est vendue et que l'Ecole doit élire domicile à la Maison des Médecins Spécialistes, Avenue de la Couronne à Ixelles. C'est à ce moment-là, que le docteur Mayeur, le président d'alors et l'un des piliers les plus dévoués de l'Ecole, décide de mettre fin à ses activités bruxelloises pour se consacrer uniquement à l'enseignement de la médecine homéopathique dans sa bonne ville de Charleroi, en collaboration avec les docteurs Cassette, Wery, Mouffe, Philippe, Brux etc... Il choisit donc pour lui succéder à Bruxelles, le docteur M. Jenaer qui accepte cette lourde tâche à condition qu'on lui permette de s'adjoindre le docteur Plisnier pour assumer cette responsabilité. Tout semble pourtant aller à vau-l'eau à l'Ecole Belge d'Homéopathie, malgré les efforts de certains enseignants, car d'autres préparent à peine leurs cours d'où les auditoires se vident.
Devant le climat d'indifférence qui semble aller croissant et vraiment préoccupé du fait que l'enseignement de l'homéopathie dans notre petit pays était si dispersé, le dentiste Vincent propose de regrouper les différentes tendances sous un même chapiteau. Il se met donc à réfléchir et un jour, étant en vacances, il communique à ses quatre amis un projet, qu'il considère comme utopique mais tellement souhaitable ! Créer une Fédération qui aurait une appellation à étiquette médicale et qui réunirait tous les praticiens du pays, quelle que soit l'Ecole à laquelle ils appartiennent (Caulier, Hodiamont, Ecole Belge etc.). A eux cinq, ils pourraient constituer le noyau d'un comité d'Action qui, sous la présidence du docteur Leduc, mettrait tout en œuvre pour revaloriser l'enseignement et favoriser la propagation de l'Homéopathie, tout en laissant à chacun une certaine liberté d'agir. « On pourrait commencer par adresser une lettre circulaire aux confrères chevronnés, afin de se rendre compte de leur opinion à propos d'une telle initiative », ajoutait encore G. Vincent dans la missive qu'il adressait à ses amis. Et quelle ne fut pas sa surprise à sa rentrée de congé de constater, que tous étaient disposés à participer à son projet.
Aussitôt, ils se mettent à l'ouvrage pour rédiger et expédier la lettre ouverte aux confrères. Celle-ci connait un succès qui dépasse toute espérance, ainsi naît la Fédération Médicale Homéopathique Belge (le 23 avril 1970) !
Il y a bien quelques réticences au sein de l'Association Homéopathique Belge où l'un ou l'autre ancien se fait tirer l'oreille, mais la plupart sont partisans du renouveau, à tel point qu'ils encouragent nos cinq amis à poursuivre l'exécution de leur projet. Comme on l'a signalé plus haut, la principale activité de la Fédération est l'enseignement, outre l'essai de ralliement de toutes les tendances homéopathiques en Belgique. L'Ecole Belge d'Homéopathie, rebaptisée l'Ecole Belge de médecine Homéopathique élit domicile, à cette époque, au 344 de l'avenue Louise pour l'année académique 1969-70. Sous l'impulsion du groupe des cinq, le Pentagone, comme ils s'appellent complaisamment et ce, sans la moindre prétention, l'Ecole commence à connaître un regain d'activité.

Mais c'est ici que se situe un des événements les plus heureux, pour ne pas dire le plus heureux de l'histoire de l'Homéopathie en Belgique.
Grâce au docteur L. Mousset, ils bénéficient de la générosité de monsieur Feron, grand fervent de la thérapeutique chère à Hahnemann, qui a la grande générosité de remettre complètement à neuf une de ses maisons, de l'équiper de façon pratique et de l'offrir ensuite à la Fédération Médicale Homéopathique Belge, en se contentant du loyer annuel symbolique de un franc.
Enfin, un des principaux buts que s'étaient fixés des médecins homéopathes belges est atteint: il y a quelque part un 'chez nous', ou plus exactement au 49, square Ambiorix, 1040 Bruxelles, une maison de l'Homéopathie.
Le bail est signé par notre ami L. Mousset, au nom de la Fédération, le 1 septembre 1970 et l'inauguration a lieu le 2 octobre 1970. Le discours de circonstance est prononcé par le président, le docteur Leduc, en présence du Comte et de la Comtesse van der Straeten (fille du généreux mécène), de quelques hautes personnalités du pays et de très nombreux praticiens.
Il est bien évident que, devant un tel résultat, les dernières réticences tombent d'elles-mêmes, l'Association ayant accepté de faire une avance d'argent à la jeune Fédération, afin de l'aider dans ses frais d'aménagement. Les laboratoires ainsi que les principales pharmacies homéopathiques apportent une aide appréciable.
Le docteur Hodiamont, qui a beaucoup payé de sa personne pour l'expansion et l'enseignement de l'Homéopathie, déclare être de tout cœur avec la jeune Fédération et offre même quelques livres pour la bibliothèque; elle aussi, a été transférée dans les nouveaux locaux. Mais Hodiamont a décidé d'arrêter son activité d'enseignant, pour des raisons de santé.
Le docteur Ed. Schepens, également un des tout grands patrons de l'enseignement de la thérapeutique, nonobstant une très légère réticence au début, reste attaché à l'Ecole et continue à donner ses cours, malgré les soucis que lui cause l'organisation du Congrès de la Ligue Internationale, qui a lieu en 1972 et qui connaît, faut-il le rappeler, un très grand succès.
Il reste malheureusement une ombre au tableau, une seule d'ailleurs. On aura deviné qu'il s'agit du docteur Caulier, médecin homéopathe favorablement connu depuis des années et excellent enseignant sur le plan pratique. Tout en approuvant le principe de la création de la Fédération dont il s'est même fait membre, il n'a jamais accepté de transférer le siège de son école vers la Maison de l'Homéopathie, dont les portes lui étaient pourtant largement ouvertes.
L'Ecole de Charleroi, elle, est acquise dès le départ, plusieurs de ses professeurs: les docteurs Mayeur, Philippe, Mouffe, Wery ayant été nommés directement membres effectifs de la Fédération et étant toujours professeurs à l'Ecole Belge de Médecine Homéopathique à Bruxelles.
Pour en revenir à la Fédération, il faut ajouter qu'elle connaît rapidement un très vif succès, comptant dès ses débuts septante membres, nombre jamais atteint par aucune société homéopathique en Belgique et qui s'élève à plus de cent cinquante à présent.

En juillet 1971, l'homéopathie a la douleur de perdre un des meilleurs professeurs de l'Ecole Belge d'Homéopathie, le docteur Robert Brunet, également président de « l'Union Professionnelle des Médecins Belges pratiquant l'Homéopathie ». Elle était chargée de défendre juridiquement les intérêts de ses membres: cet organisme n'a jamais eu l'occasion d'intervenir.
Le docteur M. Jenaer est élu à l'unanimité, le 23 janvier 1972, pour succéder à son confrère. Mais le 18 mars 1973, il propose, en séance extraordinaire, la dissolution de ladite Union Professionnelle, dont les prérogatives et les obligations sont reprises par la Fédération, qui les a déjà en charge depuis le 24 février 1972.
Le Comité Exécutif de la Fédération s'était assuré de la collaboration du docteur Charles Baudemprez, qui épaula immédiatement le Comité d'action, tandis que le docteur Fernand Champagne, qui a accepté une charge de commissaire, se voit hélas, obligé de se démettre, à cause de l'éloignement de son logement ; il est remplacé par le dentiste André Van den Borre, qui rend les plus grands services.

Dès le début de 1972, le docteur Delestinne, qui a déjà assisté à nombre de séances préliminaires et qui a pour ainsi dire, tenu la Fédération sur les fonts baptismaux, est admis comme membre effectif. Les docteurs Mayeur, Mouffe, Wery, Giroul, Philippe et le dentiste Van den Borre le rejoignent, toujours en 72, et le docteur Daniel Bucken en 1973.

André Van den Borre accepte de faire partie du Comité d'Action, afin de l'aider dans sa lourde tâche administrative. Il s'occupe aussitôt de la mise en ordre de la bibliothèque et surtout de l'édition des cours, travail de titan dont il s'acquitte à la grande satisfaction de tous.
Quant à l'Ecole Belge de Médecine Homéopathique, elle connaît un essor toujours croissant, tant et si bien, qu'au cours de l'année 1973 et à nouveau en 1975, il faut installer des haut-parleurs et augmenter le nombre de tables et sièges !
Il est à souligner que jamais auparavant, l'enseignement de l'Homéopathie n'a connu un tel engouement dans notre pays.

A l'issue des années académiques de 1973 à 1976, les cours sont polycopiés, reliés et vendus grâce à l'aide financière des principaux laboratoires ainsi qu'au dévouement du collaborateur A. Van den Borre.

En juin 1974, la Fédération perd un membre effectif: le docteur J. Mouffe. C'est le docteur Ch. Schepens qui prend sa place au sein de la Fédération.
Lors de l'assemblée statutaire du 24 janvier 1975, l'Association décide sa propre dissolution, ses derniers membres acceptent de faire partie de la Fédération, en qualité de membres effectifs: il faut dire que, pour bon nombre d'entre eux, c'était chose faite. La liquidation définitive a lieu début 1976.

Une autre chose est encore à signaler: depuis de nombreux mois déjà, le Comité d'Action a décidé d'élever au titre de membres d'honneur de la Fédération, les éminents praticiens dont les noms suivent:

  • Le docteur Caulier, ancien professeur à l'Ecole Belge d'Homéopathie, directeur de l'Ecole qui porte son nom.
  • Le docteur Hodiamont, ancien professeur à 'Ecole Belge d'Homéopathie, ancien directeur de l'Ecole qui portait son nom.
  • Le docteur Mayeur, ancien président, ancien professeur et directeur de l'Ecole Belge d'Homéopathie, directeur de l'Ecole de Charleroi.
  • Le docteur Duverdyn, vétérinaire, ancien professeur à l'Ecole Belge d'Homéopathie.
  • Le pharmacien Schammelhout, ancien professeur à l'Ecole Belge.
  • Ainsi que Monsieur Segers, administrateur de la Revue, qui a beaucoup payé de sa personne pour la cause de l'Homéopathie en Belgique.

Le docteur Ed. Schepens, ancien président, professeur- fondateur de l'Ecole Belge d'Homéopathie, a préféré rester sur la brèche et a refusé l'éméritat. Mais en égard aux éminents services rendus à la cause de l'Homéopathie en Belgique, le Comité exécutif a tenu à le nommer président d'honneur à vie de la Société Belge d'Homéopathie.

Comme on peut le constater, la Fédération possède à présent les prérogatives de l'Union Professionnelle, celles de l'Association, la direction de l'Ecole Belge d'Homéopathie, présidée par le docteur Jenaer, ainsi que celle de la Revue dont le docteur Delestinne et Monsieur Segers s'occupent toujours activement en collaboration étroite avec le dentiste Van den Borre.
Le bureau de la Fédération est composé, après la démission de son président fondateur H. Leduc:

  • Président: Dr. M. Jenaer
  • Secrétaire: Dr CH. Baudemprez
  • Secrétaire-adjoint: Dr J. Alaerts
  • Trésorier: Dr E Plisnier
  • Trésorier-adjoint: Dr PH. Louis
  • Responsable de la diffusion de l'Homéopathie: Dr Ed. Delestinne
  • Responsable de la section dentaire: Dte. G. Vincent
  • Responsable de la section vétérinaire: Dr L. Mousset
  • Commissaire: Dte. A. Van den Borre
  • Responsables des cours: Drs Jenaer et Plisnier.

On cite les praticiens membres effectifs:

  • Dr Mayeur aussi membre d'honneur.
  • Dr E. Schepens aussi président d'honneur à vie de la Société Belge d'homéopathie.
  • Dr H. Leduc, ex-président et un des principaux animateurs de 'Ecole.
  • Les docteurs Wery, Giroul, Philippe, Bucken, auxquels viennent se joindre les docteurs Ch. Schepens d'abord et ensuite les docteurs Clerbaux, Marc Lefevre, Horé, Bonnivair, Imberechts, Decoux et Pasini en 1974-1975.

En 1976, la liste se complète grâce aux médecins: cités dans l'ordre alphabétique: Alaerts, Delaunoy, Germain, Jacques, Louis, Pladys, Pollet, Van Brabander, Van der Gucht.

Depuis 1995, le bureau de la Fédération est le suivant:

  • Président: Dr Bernard Marichal, suite au désistement du Dr Jenaer
  • Secrétaire: Dr Jean Alaerts
  • Trésorier: Dr Emile Plisnier
  • Commissaire aux comptes: Dr Paul Vandenbroucke
  • Responsable de la section dentaire: le dentiste Georges Vincent

Il faut, en effet, signaler avec beaucoup de regret les décès, au fil du temps, des Drs Baudemprez, Delestinne et Mousset ainsi que du président d'Honneur le docteur Edouard Schepens.

Navigation

  1. Introduction
  2. Origine de l'homéopathie
  3. Docteur Samuel Hahnemann
    1. La vie de Hahnemann
    2. L’oeuvre de Hahnemann
    3. La Pharmacologie de Hahnemann
  4. L'Homeopathie en Belgique
    1. Les pionniers de l'Homeopathie en Belgique
    2. Les premières confrontations (1849 - 1850)
    3. Les associations Homeopathiques Belges
      1. Les premiers pas...
      2. Le Cercle médical homéopathique des Flandres (1872-1920)
      3. La Société Royale Belge d'Homéopathie (1920-…)
      4. L’Association Homéopathique Belge (1926-1976)
      5. La Fédération Médicale Homéopathique Belge (1970-...)
      6. Unio Homoeopathica Belgica - UNIO
      7. Les Amis de l'homéopathie
    4. L'enseignement de L'Homeopathie au vingtième siècle
    5. Les pharmacies Homeopathiques en Belgique
  5. European committee for Homeopathy (E.C.H.)
  6. Liga Medicorum Homeopathica Internationalis (L.M.H.I.)
  7. Bibliographie


Aidez-nous à faire un pas pour la recherche en homéopathie en faisant une donation. Cliquez ici pour plus d'informations!

Recherche
Unio Homeopathica Recherche

26 août 2018

Nous sommes très heureux d'annoncer la dernière publication DYNHOM dans la...

19 mai 2017

Colloque DynHom 2017 : présentations (PowerPoint & PDF) et Vidéo


Nouvelles
Unio Homeopathica Nouvelles

01 mai 2019

Quelle est la position des différents partis politiques sur l'homéopathie?...

07 janvier 2019

Suite aux nombreuses fausses nouvelles et désinformations à propos de la...

16 décembre 2018

Les utilisateurs de médicaments homéopathiques ne peuvent plus se taire face...